Selon Sri Aurobindo, philosophe, yogi, poète et écrivain indien, l’intuition est la mémoire de la Vérité.

Le Larousse définit l’intuition de la façon suivante : Connaissance directe, immédiate de la vérité, sans recours au raisonnement, à l’expérience.

L’intuition est innée en chacun de nous.  On pourrait dire qu’il s’agit de notre petite voie intérieure, celle qui nous guide.Cependant, pour certaines personnes, elle aura besoin d’être développée pour atteindre son potentiel.

En tant que capacité innée mais non développée, l’intuition peut être imprévisible et non fiable, et nous avons alors tendance à douter d’elle. Ce n’est d’ailleurs pas tellement l’intuition qui a besoin d’être développée mais plutôt notre capacité à se mettre en accord avec elle. N nos habitudes doivent changer afin qu’une relation avec notre intuition soit établie à long terme.

La difficulté est de dissocier notre intuition de notre mental. Elle n’est pas fonction de l’esprit conscient. Elle est plus profondément ancrée en nous que l’esprit logique et rationnel, sans être toutefois le contraire de la logique.. C’est l’un des moyens d’action du subconscient.

Avec le temps, il faut apprendre à se faire confiance, faire cesser le bavardage de notre esprit conscient  et déceler en nous l’expression subtile de l’intuition.

C’est un apprentissage que de faire confiance à notre intuition, et nous pouvons y parvenir, en étant à  notre écoute, en prenant du temps pour nous, car la vie moderne nous entraîne dans un tourbillon incessant, nous phagocyte et nous empêche d’appréhender les choses positives que du coup, nous ne percevons plus …Cela génère un état de stress permanent, une focalisation sur nos ruminations mentales, nos états émotionnels mouvants..

C’est pourquoi, prendre ce temps indispensable pour se retrouver face à soi dans le silence, favorise le développement de l’intuition et la connexion à son être intérieur. Ce moment privilégié, c’est l’acceptation de ne fuir aucune pensée, aussi gênante soit-elle

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon d’être intuitif !

L’intuition a quatre façons de nous parler :

1°/ la clairvoyance « voir clairement »   Parfois, des images symboliques viennent à nous, qu’il faut apprendre à décrypter. Pour que ces images « messages » de l’inconscient puissent se développer il faut pratiquer des exercices d’ancrage, de centrage et s’ouvrir  pour voir les choses autrement.  L’intuition peut justement être bloquée si vous avez des difficultés à visualiser ou si « vous ne voyez pas les choses venir ». Elle est favorisée chez les personnes qui ont une imagination fertile, où un talent artistique.

2°/ la claire-audience  C’est notre petite voix intérieure, celle qui nous met en garde face à certaines personnes ou situations. Elle est souvent observée chez les personnes qui communiquent aisément. Elle peut être bloquée, lorsque vous doutez de vos capacités à communiquer , à écouter et comprendre les autres.

Le blocage peut se manifester par des problèmes de gorge chroniques, on peut alors faire un parallèle avec les chakras (centres énergétiques) en l’occurrence le chakra de la gorge, centre de la communication, de l’expression de soi, de la créativité,  là où l’on entend sa voix intérieure car il est relié au sens de l’audition

Elle fonctionne aussi de façon magnétique en attirant à vous les messagers et porteurs d’informations opportunes  : les paroles d’une chanson, une phrase dans un journal, une affiche, un livre qui vous fournit  la réponse que vous attendiez,  un appel téléphonique qui survient au moment où vous en avez besoin.

3°/la claire sentience : elle se traduit par le ressenti dans notre corps ou via un état émotionnel.

 4°/  la perception directe  il n’y a ni image ni son. ! Nous savons ! c’est un aspect de l’intuition qui fonctionne d’une façon tout à fait unique : soudain nous avons la certitude que quelque chose est vrai sans pour autant savoir comment nous le savons. Nous sommes alors en quelque sorte mis au défi de faire simplement confiance à la Vérité, sans s’appuyer sur aucun élément tangible. Et pour être  ouverts à cette perception , nous avons du chemin à parcourir pour s’ouvrir à cette conscience et travailler la confiance en soi.

Qu’est ce qui inhibe l’intuition ?

  • La peur : « nos croyances limitantes »‘
  • Le manque de confiance, une mentalité de victime , Le fait de manquer d’attention et d’affection
  • Le conditionnement parental
  • Pensée collectives venant de la société
  • Peur de Dieu, de l’Univers (quelque soit le nom qu’on lui donne »
  • Manque de confiance en soi,  Méconnaissance de l’intuition
  • Peur de perdre le contrôle,  Pensées et émotions refoulées
  • traumatismes de la naissance
  • stress, préoccupations concernant le passé, et/ou le futur

Qu’est ce qui développe l’intuition ?

  • L’intérêt que vous y portez
  • l’association avec des personnes intuitives
  • En modifiant sa  façon de penser, aller vers des pensées plus positives
  • Le massage, la relaxation, la respiration consciente, l’hypnose…
  • observer les synchronicités dans sa vie
  • la confiance, la disponibilité, l’amour inconditionnel
  • Devenir créateur de sa réalité

Les limites que nous rencontrons sont d’abord les nôtres.

Notre vision du monde n’est pas le monde ! Bien évidemment on ne peut changer le monde, mais du moins, peut on changer le regard que nous portons sur lui, la représentation que nous nous en faisons. Comprendre qu’il n’y a pas de bonne ou de vraie vision nous permet de développer la tolérance, l’humilité et le respect

Laisser notre intuition en sommeil ou la rendre active. C’est notre libre arbitre 

Extrait des cours dispensés par Claudine Kiepura – Psychothérapeute – Coach – Formatrice en  communication et développement de l’intuition – Draguignan